Origine jusqu’à nos jours

Au tout début il y eu le cheval …

 

 

 

 

 

De nos jours, les cowboys font de la compétition indoor pour des millions de dollars de gain, ce qui ne fut pas toujours le cas. 

Un cowboy du 19ème siècle transplanté à l’heure actuelle serait probablement perplexe devant tant de modernisme. Mais il se sentirait chez lui lors d’une compétition de cutting.

 

Quand les cowboys américains des années 1800 commencèrent à utiliser leur meilleurs chevaux pour séparer individuellement une vache du troupeau, c’était leur boulot quotidien. Et jamais ils n’auraient imaginé que le cutting deviendrait un des sports équestres les plus courant. Et pourtant chaque année, des centaines de compétition de cutting attirent les cavaliers âgés de 8 à 80 ans aux USA.

Pendant la saison de l’open range, le bétail d’un ranch était toujours conduit avec ceux des autres ranches. Deux fois par an, au printemps et à l’automne, les ranchers voisins se rejoignaient dans un rond de rassemblement pour trier leur marque « brand ». Chaque cowboy voyageait avec un groupe de chevaux, appelé « Remuda ». Grâce à ce remuda, chaque cowboy pouvait choisir le cheval approprié pour tel ou tel job.

Par exemple, un cowboy avait besoin d’une monture expérimentée pour patrouiller le troupeau durant la nuit, dans la journée il pouvait monter le green horse dressé de l’année pour atteindre les lointaines délimitations du rassemblement circulaire et utilisait son ranch horse pour attraper au lasso les veaux avant de les soigner et les marquer.

 

Les chevaux de cutting « cutting horse » faisait partie de l’élite dans la remuda. La sensibilité d’un cutting horse sur le bétail attirait sur lui toute l’attention du patron du rassemblement. C’était le cheval qui pointait ses oreilles vers une vache et qui la suivait des yeux. Il savait instinctivement qu’il ne fallait pas la coincer et contrôlait tous ses mouvements. Le travail qui consistait à séparer le bétail était effectué dès lors plus facilement et plus rapidement. Il s’amusait de lui même. Et c’est ainsi qu’une race exceptionnelle vis le jour : Le Quarter Horse

 

Toute l’histoire de la conquête de l’ouest sur cet article écrit par El Lobo.

 

 

Un peu d’histoire :

Il y a plus de 300 ans, les colons des États-Unis cherchèrent à créer une race chevaline qui réunirait les qualités de rapidité du pur sang, de force et de frugalité des chevaux indigènes ou importés d’autres contrées.

À cette époque, un des passe-temps les plus populaires était les courses de chevaux sur de courtes distances. Vers les années 1700, on courrait sur des distances de 440 verges ou ¼ de mille. On nommait ces chevaux élevés spécialement pour les courses de courte distance et capables de départ très rapide: Quarter Miles ou Quarter Pathners.

L’histoire raconte que le Quarter Horse tire ses origines de descendants barbes, arabes et turques. Amenés en Amérique par les Espagnols, des étalons de ces lignées ont été croisés avec des juments venant d’Angleterre importées en Amérique vers 1611.

Le croisement a donné un cheval compact, très musclé, pouvant atteindre une grande vitesse sur de courtes distances. Cette caractéristique génétique est restée fixée en permanence dans le Quarter Horse, au grand plaisir des gens du temps et d’aujourd’hui.

Comme l’Amérique se développe rapidement d’Est en Ouest, le Quarter Horse ayant une grande facilité d’adaptation sert au travail à la ferme, du ranch, à transporter les pionniers, à sortir le samedi soir, etc…

Même s’il y a eu une infusion de différentes races ou de types de chevaux dans la génétique des premiers Quarter Horse, on peut reconnaître la conformation du corps compact, sa forte musculature et sa rapidité jusqu’aux temps modernes.

C’est vers les années 1800 que le Quarter Horse devient plus populaire. Les ranchers Américains recherchaient le cheval capable de faire le dur travail de garder les troupeaux.

Avec son sens aigu de la vache « Cow Sense », son calme, sa facilité à manœuvrer, ses qualités athlétiques, le Quarter Horse s’est avéré rapidement le meilleur choix pour les ranchers de l’Ouest.

C’est en 1939 que plusieurs hommes de cheval décidèrent de fonder la race Quarter Horse; ils entreprirent les démarches nécessaires qui se concrétisèrent le 15 mai 1949. Ce jour-là, un groupe de 75 personnes se réunit à Forth Worth, Texas, et l’American Quarter Horse Association voit le jour.

En 1966, les bureaux de l’AQHA ont déménagés à Amarillo, Texas, où ils y sont toujours.

Préhistoire :

On trouve une présence importante et longue du cheval sur le continent américain à l’époque de la préhistoire. Ils étaient encore présents quand les premiers hommes sont arrivés en passant par la bande de terre qui reliait alors l’Alaska et la Sibérie. Des chevaux ont émigré en Asie en effectuant le cheminement inverse. Pour des raisons inconnues (peut être des modifications climatiques brutales), le cheval a ensuite totalement disparu des Amériques pendant une très longue période.

15ème siècle :

1493-1496 : Christophe Colomb effectue un 2ème voyage aux Amériques. Ce voyage est plus ambitieux que le premier : 17 navires, 1500 hommes.
Il amène avec lui une vingtaine d’étalons et poulinières.

16ème siècle :

1519 : Cortès conquiert le Mexique avec les chevaux. Les colonies fondées au Nouveau Mexique ont confié le soin de leur cavalerie à des prisonniers réduits en esclavage ce qui a permis aux captifs, une fois évadés de diffuser une culture équestre.

Les chevaux des conquérants vont être ensuite utilisés dans des travaux agricoles. Une sélection sera réalisée par les vaqueros sur les chevaux les plus rapides et les plus performants  pour le travail sur les vaches.

 

1526 : Lucas Vasquez de Ayllon tente d’établir une colonie sur la côte de la future Caroline du Nord. Les fièvres, les indiens et une mauvaise organisation eurent raison de l’établissement : sur plus de 500 colons, seulement 150 survivants réussirent à rejoindre la civilisation. Ils abandonnent derrière eux une centaine de chevaux, dont les descendants vivent toujours à l’état sauvage dans la réserve de Shackleford Banks.

 

1539 : Hernando de Soto parcourt tout le sud-est des actuels Etats-Unis avec plus de deux cents chevaux.

 

desoto

 

 

En 1541, en repartant vers le nord, l’expédition rencontre la tribu Chickasaw.

 

 Young_Chickasaw_warrior

 

 

Les Indiens attaquent le camp espagnol pendant la nuit. Ils dérobent aux espagnols quinze chevaux. Ces chevaux sont à l’origine du Chickasaw Horse qui aura un rôle important dans la création du quarter horse.

 

chickasaw01

 

 

 

17ème siècle :

Les colons espagnols échangent avec les Apaches des chevaux contre des esclaves.

Les Comancheros (métis Indien-espagnol) vendent à des tribus indiennes des troupeaux entiers de chevaux et leur enseignent l’équitation.

Un nombre impressionnant de chevaux sont volés par les Indiens (on trouve mention du chiffre  de 100 000).

 

On trouve à cette époque en Amérique 3 types de chevaux :

– Les chevaux qui étaient utilisés dans le travail sur les vaches au Mexique (qui incluait à l’époque le Texas et la Californie)

– Les chevaux des amérindiens (Comanches, …), pour le transport et la guerre

– Les chevaux retournés à l’état sauvage : les mustangs.

C’est une période où l’importation de chevaux est très importante : chevaux anglais, chevaux espagnols et beaucoup de hobbies (Irlande). L’irish hobby est un petit cheval à dos court, avec une arrière main très puissante (on commence à voir apparaître le type Quarter Horse). Les Chickasaws achètent ces chevaux et développent leur élevage. Le cheval Chickasaw est gentil, petit, trapu, musculeux, avec une encolure courte. Il est très rapide sur de courtes distances. Il est utilisé par les Indiens pour la chasse, la guerre, les transports, les travaux agricoles.

 

18ème siècle :

On assiste à un engouement pour les courses et les paris. Il n’y a pas d’hippodrome ou de terrain dédié à ces courses. Les courses s’effectuaient dans la grande rue d’un village. Elles n’opposaient que 2 concurrents. La distance préférée fait à peu près 400 m. Cette distance assez courte provient du fait que les chevaux qui participaient à ces courses étaient aussi utilisés pour les travaux dans les ranchs ou pour le déplacement. Leur propriétaire ne voulait pas les épuiser dans des courses trop longues.

Les épreuves prirent le nom de « quarter of a mile race »

1674 : La première course dont on ait conservé la trace a eut lieu en Virginie.

Le cheval Chickasaw devient très populaire dans ces courses. Il devient un spécialiste du 400 m. C’est le véritable ancêtre du Quarter Horse. 

 

En Virginie, les planteurs d’origine britannique voulaient reproduire les courses européennes sur des distances plus longues (4 km, 6 km). Ils importèrent donc des étalons pur-sang anglais.

 

En Angleterre, 3 pur-sang arabes sont à l’origine de la race pur-sang anglais. Un des ces pur-sang est Godolphin Arabian (1724-1753). Il fut reçu en cadeau par Louis XV en 1731 (il s’appelait à l’époque El Sham). Il s’agissait d’un barbe-arabe.

 

 godolphin-Arabian-Scham-Posters

 

 

Il fut vendu à un porteur d’eau puis ensuite racheté par un anglais, puis offert à un tenancier d’un pub londonien où le comte Godolphin avait l’habitude de se rendre. Il sera vendu une dernière fois et servira de souffleur dans les écuries du comte. Il finira par saillir des juments et 3 de ses fils triompheront à une course en 1738 en Angleterre dans des épreuves différentes.  

 

 godolphin-arabian

 

1756 : Janus (petit fils de Godophin Arabian) est importé en Amérique à l’âge de 10 ans par Mordecai Booth un planteur de Virginie. Il avait obtenu beaucoup de victoires sur la distance de 4 miles en Angleterre mais une blessure à la jambe mit fin à sa carrière. En Virginie, il se distingua à nouveau sur la distance du quart de mile. Il fut amené ensuite dans le sud de la Virginie et la Caroline du Nord pour y être reproducteur.

 

 Janus-medium

 

 

Presque tous ses descendants sont des champions sur 400 m. Vers la fin de sa vie, il fut acheté par le sénateur John Good qui souhaita ramener le cheval en Virginie. Agé de 34 ans, Janus entreprit le voyage de retour vers la Virginie. Il tomba malade en cours de route puis mourut à la fin des années 1780, début 1781 sur la plantation du colonel Haynes dans le comté de Warren en Caroline du Nord.
 

Fin 18ème :

La race Chickasaw est diluée par les apports de sang européen et arabe et commence à disparaître (il reste d’authentiques Chickasaw dans des iles au large de la Virgine et de la Caroline).

 

20ème siècle :

1940 : Robert Denhardt est un spécialiste des chevaux.

 

 Robert-Denhardt-full

 

 

En 1940 il organise une réunion à Fort Worth (Texas). 70 hommes et femmes (des éleveurs) assistent à cette réunion. Il propose de fonder un registre et d’ouvrir un stud-book. Il écrit le standard du Quarter-Horse. Au cours de cette réunion, ils fondent l’AQHA (American Quarter Horse Association). Les missions de l’AQHA : « Le but de cette association devra être de collecter, enregistrer et ainsi préserver le pedigree du cheval Quarter horse. De rédiger et rendre public un stud-book et en tenir à jour les enregistrements de naissance, la collecte de toute information se rapportant à la race ainsi que d’encourager de quelque façon que ce soit l’élevage, la mise en valeur de la race, les concours et expositions, les ventes et contribuer ainsi à l’amélioration du quarter horse ».

 

1941 : 1er concours AQHA  à Fort Worth.

L’AQHA décida que le numéro  » UN  » dans le registre serait l’étalon qui gagnerait le titre de « Grand Champion Quarter Horse Stallion » pendant le « South Western Livestock exposition ». Wimpy du King Ranch est vainqueur.

 

 wimpy1

 

 

Wimpy devient le 1er cheval inscrit dans le registre du Quarter Horse.

Il a été immortalisé par une statue devant le siège de l’AQHA à Amarillo (Texas) :

 

 wimpyamarillo

 

Aujourd’hui : L’AQHA est une des plus puissantes associations au monde.

Le siège de l’AQHA à Amarillo (Texas) :

 

 aqha-headquarters

 

 

L’adresse est facile à retenir : 1600 Quarter Horse Drive.

Quelques chiffres :

– L’AQHA emploie plus de 450 personnes

– Elle possède plus de 300 000 membres

– Elle gère le plus grand stud book au monde : elle a enregistré en janvier 2008 le 5 millionième Quarter Horse.